VanillaBean

Du bio et des cosmetos homemade !

14 août 2008

Le plein s'il vous plaît !

Un excellent livre qui traite de la crise énergétique !

Les auteurs font un état des lieux assez détaillé des réserves en énergie fossile, démontrent de façon très directe ,et même parfois violente, en quoi il est nécessaire d'agir dès aujourd'hui et offrent quelques perspectives de solution à mettre en place, tout de suite.

janco

4ème de couverture :

" En écrivant ce modeste ouvrage, nous n'avons pas eu l'ambition de doubler le chiffre d'affaires des cartels colombiens, des fabricants de vodka ou de revolvers, mais plutôt d'appeler au sursaut salutaire dont nos enfants nous sauront gré. Entre révolution et renonciation, il existe en effet une voie étroite mais incontournable pour prendre le taureau par les cornes : payer l'énergie à son vrai prix. Il n'est pas normal qu'un liquide que la nature a mis des dizaines de milliers d'années à fabriquer, qui n'est pas renouvelable, qui commencera à manquer dans dix ou vingt ans et détraque le climat, vaille moins cher que le travail humain en Occident. " Enfin une solution raisonnable au problème de l'énergie ! Ou comment se désintoxiquer de la grande drogue moderne : le pétrole.

J'ai beaucoup apprécié cet ouvrage dans la mesure où il ne prend pas de gant avec ses lecteurs et, ce qui est rare, que l'on a droit à une approche scientifique concrète (ce n'est ni écrit pas un politicien ni par un gros militant).

Après avoir démontré en quoi les réserves en énergie fossile se cassent dramatiquement la figure, et en expliquant surtout en quoi on se moque ouvertement de nous lorsque l'on nous explique que 'vous savez on découvre chaque jour de nouvelles réserves' (Cf. le dernier spot Total, une vraie mascarade), les auteurs se permettent de remettre en question la pertinance de l'usage exclusif des énergies renouvelables (attention ils sont assez convaincants !), et des indicateurs économiques qui prennent chaque jour la température de notre monde sans se soucier de l'état de ses réserves (le PIB prend un sacré coup !). Finalement, on nous explique que la meilleure solution serait la taxation croissante des énergies fossiles aux consommateurs afin de préparer le monde progressivement à ' l'après pétrole' et limiter les dégâts d'une chute certaine.

J'ai eu l'occasion de voir Jancovici lors d'une conférence sur le réchauffement climatique qu'il avait donnée dans mon école (à l'époque où j'étais étudiante, donc pas trop lointaine hé ho !). Il m'avait beaucoup marquée, notamment en affirmant 'vous pouvez toujours éteindre la lumière en sortant de la pièce, vous mettrez tous ces efforts en l'air dès que vous prendrez l'avion'...

Il est actuellement ingénieur- conseil pour de grosses entreprises et pour l'Etat, également membre du GIEC (Groupe d'expert Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat - ONU).

Cet article est bien long, merci à celles/ceux qui ont tenu jusqu'au bout !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par VanillaBean à 08:00 - Green - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    Il a l'air interessant ce bouquin...! Merci de nous livrer ton résumé et tes impressions

    Posté par loux, 14 août 2008 à 08:36
  • Ton article est très intéressant, il donne très envie de lire cet ouvrage!
    Question complètement à part : tu as fait quoi comme études Virginie? Sciences, lettres, sciences humaines, ...? Apparemment tu as fait de la géographie, ou quelque chose comme ça?

    Pam *encore dans ses études*

    Posté par Pamela, 14 août 2008 à 16:59
  • Pamela : Sciences ! j'ai fait une grande école d'ingénieur spécialisée dans le domaine de l'aéronautique et de l'espace ... donc techniquement parlant, professionnellement, je travaille pour une des industries les plus polluantes, et ça fait ch**r...

    Posté par Virginie, 18 août 2008 à 10:44
  • Wahou aéronautique et espace! Ca a l'air passionnant! Oui, c'est vrai que c'est bien embêtant quand on a une conscience de l'écologie et que dans notre métier ça va totalement à l'opposé, dans l'excès et le gaspillage... Qui sait, peut-être que finalement il y aura un domaine écologique qui se développera dans ton entreprise?
    De mon côté, pas trop de problèmes de conscience : j'étudie l'histoire de l'art et l'anthropologie
    Merci d'avoir répondu à ma curiosité

    Posté par Pamela, 18 août 2008 à 14:32
  • tu me donnes envie de lire ce bouquin!
    Je n'ai jamais voyagé (sauf pays limitrophes avec le collège), j'ai envie de voir le monde mais ma conscience écologique m'en dissuade. Mon rêve de Japon reste pourtant vivace... Dilemne!
    Longue vie à ton tout nouveau blog qui me plaît déjà bien!

    Posté par Akä, 18 août 2008 à 18:36
  • Akä, je comprends ce que tu ressens, mais en même temps tu ne dois pas t'empêcher de vivre ! Le tout c'est de ne pas trop en abuser... et c'est là que ça se complique !

    Posté par Virginie, 19 août 2008 à 12:45

Poster un commentaire